Retour
IPM News - Événements, Tendances, Actus -

Le Département de la Drôme expérimente des bornes de télémédecine

La solution de téléconsultation augmentée made by IPM France & Medeo

Le Département de la Drôme teste des bornes de téléconsultation en pharmacie

 

Afin de répondre à l’enjeu de l’accès aux soins sur le territoire, le Département de la Drôme lance ce jeudi 25 août une expérimentation autour de la téléconsultation. Une borne et une mallette de téléconsultation itinérante, développées en partenariat avec IPM France, sont respectivement installées à la pharmacie des Récollets à Romans-sur-Isère et mises disposition de l'équipe de la Maison de santé pluriprofessionnelle des Récollets.

Depuis 2016, le Département de la Drôme s’engage fortement pour l’accès aux soins des Drômois. En lien avec les institutions référentes sur ce sujet (ARS, Assurance maladie...), le Département a mis en place un plan de redynamisation de l'offre de soins reposant sur trois piliers : favoriser le maintien et l’installation de médecins généralistes notamment avec l’accueil d’interne en stage, mailler le territoire avec une offre de soins cohérente, entre autres via le financement de structures collectives comme les Maisons de santé, et innover en santé. Dans le cadre de ce dernier pilier, un appel à projet a été lancé en 2020 pour le développement de bornes de télémédecine.

 

Consultations à distance


La première borne interactive de téléconsultation et une mallette de téléconsultation itinérante ont été inaugurées ce jeudi 25 août par la présidente du Conseil départemental Marie-Pierre MOUTON et Guy DAUMAS, président d’IPM France, en présence notamment de la vice-présidente du Conseil départemental en charge des solidarités humaines, de l’autonomie, de l’enfance, de la prévention de la parentalité et de la santé, Françoise CHAZAL, de la conseillère départementale déléguée à la Santé, Linda HAJJARI, et du maire de Romans-sur-Isère, Marie-Hélène THORAVAL.

Développés dans une démarche de co-construction avec IPM France et son partenaire Medeo, ces outils permettent de recueillir les constantes médicales grâce à des dispositifs connectés intégrés (tensiomètre, oxymètre, stéthoscope, otoscope, dermatoscope, thermomètre). Une fois les constantes mesurées, le patient suit une consultation à distance avec un médecin. Dans le cadre de la réponse coordonnée des soins, un rendez-vous avec un praticien participant à l’expérimentation est nécessaire.

 

Faciliter le quotidien des patients

 

L’installation de la borne dans une pharmacie répond à un enjeu de proximité en permettant la réalisation d’une consultation dans un lieu proche du domicile avec un accompagnement par des professionnels. En contrepartie de l’aide apportée, ces professionnels peuvent bénéficier d'un forfait de la part de la Caisse primaire d’assurance maladie. La mallette itinérante sera, elle, confiée à des infirmiers à domicile de la Maison de santé pluriprofessionnelle (MSP). Elle permettra aux patients avec des difficultés de déplacements (personnes âgées ou malades) suivis par les infirmiers d’avoir accès à un médecin. Avec ce lancement le Département débute une phase de tests de quelques mois qui permettra d'étudier si le service correspond aux attentes des patients et des professionnels. Si le résultat est positif, un déploiement auprès d'autres structures sera envisagé. Trois pistes sont en cours d'investigation : la téléconsultation en Ehpad pour éviter les déplacements des résidents et pallier l'absence de médecin coordinateur, auprès des personnes en situation de handicap, et la télé-expertise (notamment en dermatologie).

Lors de son discours, la présidente du Conseil départemental Marie-Pierre MOUTON a remercié la pharmacie des Récollets qui a accepté de tester cet outil. « Cette borne de téléconsultation en pharmacie présente un intérêt majeur pour le patient qui peut bénéficier des compétences du pharmacien et des infirmiers pour l’accompagner. Nous ne souhaitons pas remplacer la médecine traditionnelle mais la compléter afin d’optimiser l’offre de soin, a rappelé la présidente. Ce lancement est une étape importante dans le développement de notre politique de santé, dont l’objectif est de favoriser l’accès aux soins pour tous les Drômois. La télémédecine facilite les rapports entre les professionnels de santé, elle permet d’améliorer dans certains cas la prise en charge et le suivi des maladies chroniques. Avec un accès plus rapide, elle peut permettre de prévenir certaines hospitalisations. »

Pour Guy DAUMAS, président d’IPM France :  « IPM s’engage pour proposer des solutions de téléconsultation adaptées aux besoins du territoire, des patients et des professionnels de santé, en menant cette expérimentation co-construite avec tous les acteurs (Département, médecins, pharmaciens, infirmiers, CPTS, CPAM, ARS, patients, élus…). Notre volonté est d’être au service du territoire, de favoriser l’inclusion numérique et d’aider à maintenir une médecine de proximité pour permettre à tous les patients d’accéder à des soins ».

Alors que l'accès aux soins est devenu la préoccupation principale des Français, le Département de la Drôme, collectivité de proximité, répond une nouvelle fois présent pour la qualité de vie des Drômoises et des Drômois.

Borne de téléconsultation-pharmacie des Récollets-Le Département de la Drôme-IPM France ©MATRAS Borne de télémédecine-pharmacie des Récollets Romans-Le Département de la Drôme- IPM France ©MATRAS Borne de téléconsultation-pharmacie des Récollets Romans-Le Département de la Drôme IPM France Borne de téléconsultation-pharmacie des Récollets-Le Département de la Drôme IPM France ©MATRAS
Partager sur
Derniers articles
Totems-tactiles-orange-Mali

Solution interactive de Click & Collect en boutiques Orange

Voir
Assises ADCET-IPM France

L'évènement dédié au développement des usages numériques dans les collectivités territoriales

Voir